De nombreuses unités Canadiennes ont cantonné à Valenciennes ou dans les environs immédiats lors de la délivrance de la ville ; voici les unités médicales pour lesquelles l'endroit a pu être localisé :

  •  Directeur Adjoint du Service Médical (Deputy Director Medical Service)

          Stationné à LEWARDE, puis à DENAIN depuis le 4 novembre, le Directeur Adjoint (Deputy Director) se rend à Valenciennes le 5 pour y chercher un immeuble capable d'abriter un poste de secours (Casualty Clearing Station) ; décision est prise d'installer la 4° CCCS Boulevard Watteau, dans le lycée de jeunes filles du même nom,  poste qui se préparera à ouvrir le 8.
         Le choix a dû être facile, car le lycée a été ambulance de la Croix-Rouge française de la mobilisation au 16 mai 1915, puis Etappenlazaret jusqu'à ce que les Allemands l'évacuent le 2 devant l'avance alliée.


    officiers 4°CCCS Vals Nov 1918
    Officiers de la 4° CCCS, Valenciennes, novembre 1918
    (source : Bibliothèque et Archives du Canada)


      

    Lycée Watteau 01
    Lycée Watteau : marque rouge

    Lycée Watteau 02
    Le lycée avant la guerre. Il n'a pas changé depuis :

    Lycée Watteau 03

     


           (La ville abrite déjà le centre de soins n°6 britannique.)

         Le Directeur-adjoint visite le 6/11 la 13e Ambulance de campagne, et parmi d'autres, le Centre Principal de Soins (Main Dressing Station) de la 3° Division Canadienne, situé à St. Saulve, dans un grand immeuble autrefois [grand] séminaire, devenu couvent des Ursulines, évacué en 1916 pour en faire un hopital allemand, et qui "sera un excellent endroit pour un centre de soins" (sic).

    seminaire01
    Main Dressing Station (croix rouge)

    seminaire02
    Le grand séminaire tel qu'il le restera
    jusqu'à
    un incendie le 8/2/1973.



       Il visite le 7 la 4°CCCS de St. Saulve, ainsi que les Centres Principaux de Soins des 2de et 3° Divisons, situés sur la route St. Saulve - Mons. Le 10, veille de l'armistice, le Quartier Général Canadien s'installe à Valenciennes. Le rédacteur note le 10/11 dans le journal de marche : "Participation à la remise officielle de la ville de Valenciennes au Président de la République par le Général Commandant la Première Armée Britannique."


  • Directeur Adjoint des Services Médicaux, (A.D.M.S), 1ère Division Canadienne

         Reste stationné à Masny, à mi-chemin entre Douai et Valenciennes, jusqu'au 14 novembre où il se déplace à Jemappes, près de Mons. Le journal de marche du 12/11 signale les positions à prendre le lendemain, dont celle de  la 3e Division Canadienne dans un secteur qu'il faut lire "AUBRY - PETITE Foret - HERIN - LA SENTINELLE" :

    ADMS1CD01
     

  • Directeur Adjoint des Services Médicaux, (A.D.M.S), 2e Division Canadienne

         Venant d'Aniche où il était depuis le 23 octobre 1918 après Auberchicour,t le bureau du directeur adjoint des services médicaux s'installe à St-SAULVE le 4 Novembre au n° 12 de la "rue de Chesnois" (sic) qu'ils quittera le 8 pour s'installer à Quiévrechain, tant la retraite allemande est rapide.

      Il s'agit bien sûr de la rue Duchesnois, du nom de la tragédienne Catherine-Joséphine Rafin dite Mademoiselle Duchesnois (née à St Saulve le 5 juin 1777 et décédée le 8 février 1835 à Paris). Le nom de la rue est d'ailleurs parfaitement orthographié dans l'Operation Order n°53 du Canadian Army Medical Corps du 5 Novembre émis par le Colonel R.M. Simson, DSO, ADMS.

    12aveDuchesnois
    12, Rue Duchesnois, Saint-Saulve



        Ce même document prévoit d'installer le 6 novembre la 4e Ambulance de Campagne (N°4 Canadian Field Ambulance) dans un petit emplacement (small square) situé E.10.a.50.75 (approx) sur la carte 51a.  Cet emplacement (point jaune) se situe cependant à Valenciennes sur un corps de bâtiment toujours existant au coin de l'avenue St Roch et de la rue St Michel , il est donc plus probable que cette installation provisoire aurait eu lieu devant l'Eglise St Michel (point bleu E.10.70.80). Le terrain de manoeuvres (Drill Ground) étant trop connu, trop grand et suffisamment bien indiqué pour qu'il ne s'agisse pas d'une erreur à son sujet

    Val01  val02 



         En tout cas, l'emplacement n'a pas dû plaire à l'ambulance car son journal de guerre la situe ailleurs, venant bien d'Aniche, en passant par Aubry et Petite-Forêt : W.30.d.20.50 sur la carte 44. Cet emplacement, (point jaune) est désormais bâti.

    stsaulve02 
    stsaulve03
     




  • Directeur Adjoint des Services Médicaux, (A.D.M.S), 3e Division Canadienne